Santé

CBD et douleurs chroniques : que dit la science ?

cbd et douleurs chroniques

La douleur chronique se gère aussi bien par des médicaments que par des méthodes non conventionnelles. Les médecins classent dans la catégorie des douleurs chroniques qui durent plus de trois mois, alors que leur origine a été guérie. Dans le cadre des thérapies parallèles contre la douleur chronique, les traitements à base de cannabis ont fait l’objet d’une attention croissante au cours des dernières années. Pour connaître les effets du cannabidiol (CBD) et du THC, et les types de cannabis antidouleur qui peuvent être utilisés, lisez ce qui suit.

CBD, THC, qu’est-ce que c’est?

Le cannabis (chanvre) est l’une des plus anciennes plantes de la planète. Il possède plusieurs principes actifs, dont le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC). En tant que stimulant non légal et toxique, le cannabis est surtout appelé marijuana. C’est-à-dire les feuilles et les fleurs séchées de la plante. Et haschisch, la substance résineuse des têtes florales de la plante de chanvre femelle. L’effet grisant du cannabis se doit à sa forte teneur en THC, alors que la CDB n’a pas d’effet grisant.

Toujours plus d’études et de rapports indiquent que le cannabis pourrait aider à lutter contre la douleur et avoir des effets positifs sur la santé. C’est pour cette raison que le cannabis s’utilise de plus en plus en médecine. Certaines préparations à base de CBD, par exemple l’huile de CBD, sont disponibles sans prescription médicale. Ils ont une limite pour le THC, appelée dose de référence aiguë (DRA), de 0,001 milligramme de THC par kilogramme de poids corporel. Cette valeur ne doit pas être dépassée. Si la quantité de THC est supérieure ou égale à 2,5 milligrammes de THC par personne et par jour, la préparation de cannabis est donc un médicament et à ce titre le médicament doit être prescrit par un médecin.

Le cannabis pour traiter la douleur

Pour les douleurs chroniques, on utilise souvent des anti-douleurs, par exemple des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, tels que l’acide acétylsalicylique, le paracétamol et l’ibuprofène) ou – pour les douleurs aiguës – des antalgiques opioïdes de type tramadol ou morphine. Ils atténuent la douleur, mais utilisés sur une longue période – ils présentent parfois de forts effets secondaires. En alternative ou en complément aux antidouleurs, des procédures telles que l’acupuncture, les traitements par la chaleur et le froid ou les méthodes de relaxation se pratiquent fréquemment pour lutter contre les douleurs chroniques.

Depuis longtemps, dans de multiples cultures, le cannabis se voit également considéré comme un remède et un antidouleur. En France aussi, les préparations à base de cannabis font de plus en plus l’objet d’un traitement alternatif contre la douleur. Le principe actif cannabidiol (CBD) est disponible pour soulager la douleur sans ordonnance médicale.

Que disent les études?

Même si le nombre d’études est actuellement encore assez faible, il y a de premières expériences positives avec des produits de la CBD tels que l‘huile de CBD pour la thérapie de la douleur. Ces études évoquent que les produits CBD pourraient être capables d’apaiser la douleur et l’inflammation. Le CDB n’a pas d’effet grisant et ses effets secondaires sont pratiquement inconnus. Dans quelques cas, de légers effets secondaires tels que diarrhée, perte d’appétit et perte de poids après l’application d’huiles de CBD.

À la différence du CBD, dans certains pays, le THC préparé médicalement se prescrit par un médecin. Le THC a un effet plus fort et est également psychoactif, ce qui signifie qu’il a un effet intoxicant. Dans les études, l’effet du THC est bien documenté pour les douleurs dites neuropathiques. Celles causées par une lésion ou une maladie du système nerveux. Par exemple, le principe actif dronabinol peut inhiber la transmission des stimuli de la douleur. Le dronabinol, un THC dérivé, vient de la plante de cannabis.

Des études ont montré que les patients souffrant de douleurs neuropathiques connaissent des améliorations à la fois objectives et subjectives de la douleur et de la qualité de vie grâce au traitement par les cannabinoïdes THC. Cependant, dans les études, le traitement n’est jamais uniquement à base de cannabinoïdes. Mais seulement en complément de la thérapie classique de la douleur avec des antalgiques et d’autres méthodes. Ces traitements s’utilisent également lorsque les autres anti-douleurs n’aident pas assez.

Les cannabinoïdes oui, mais pour quelles douleurs ?

Les cannabinoïdes sont principalement utilisés pour les douleurs qui ne peuvent pas être suffisamment soulagées par les traitements conventionnels. Les douleurs durant plus de trois mois sont appelées douleurs chroniques par le corps médical. Les chercheurs en matière de douleur supposent qu’elles sont souvent le résultat d’une hypersensibilité du système nerveux. En Allemagne, depuis 2018, les médecins prescrivent de plus en plus de cannabis médical avec du THC aux patients souffrant de douleurs. Cependant, de nombreux patients ont également recours à des préparations anti-douleur en vente libre, comme l’huile de CBD. En France, nous commençons à peine les essais.

Les douleurs chroniques sont fréquentes :

  • Maux de tête (céphalées de tension, migraines)
  • Mal de dos, douleurs lombaires
  • Crampes menstruelles (régles douleureuses)
  • Douleur arthritique
  • Fibromyalgie
  • la douleur liée au cancer

Les cannabinoïdes ont d’autres effets sur la santé. Le soulagement de la douleur et les effets anti-inflammatoires ne sont pas les seules vertus offertes.

2 thoughts on “CBD et douleurs chroniques : que dit la science ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *