Menu
Panier

Le CBD et les animaux

Le CBD et les animaux

Lorsque l’on parle de CBD pour animaux, en général il est fait référence aux animaux domestiques les plus répandus, c’est-à-dire le chien et le chat. Certains produits sont également disponibles pour les plus grands mammifères à savoir les chevaux.

Le CBD pour les animaux de compagnie

Le CBD est une molécule naturellement présente dans le cannabis. Plus précisément, on parle dans ce cas de cannabinoïde. Largement consommé par l’Homme depuis des millénaires, le cannabis, dans son ensemble, présente des effets relativement bien connus. Il faut bien distinguer le CBD et le THC, ce dernier est une substance psychoactive considérée en France, en Belgique, au Luxembourg et dans de nombreux autres pays comme un stupéfiant. Ces deux molécules, bien que très différentes, agissent pourtant toutes deux sur le corps humain en activant le système endocannabinoïde (SEC), un système de communication impliqué dans le fonctionnement du système immunitaire et du système nerveux. Hors, le SEC n’est pas seulement présent chez l’Homme, mais également chez l’ensemble des vertébrés, ainsi que de nombreux autres animaux.

Les chiens, chats et la plupart des animaux domestiques sont par conséquent également réactifs au cannabidiol, comme aux autres cannabinoïdes. La prise de CBD pour les animaux peut donc potentiellement agir sur chaque aspect traité par le SEC (humeur, motricité, sommeil, appétit notamment). Le CBD pourrait donc avoir un rôle à jouer en cas d’épilepsie, d’anxiété, de stress ou encore d’arthrose, et ce que son consommateur soit humain, canin ou félin. CBD et THC : effets des cannabinoïdes sur les animaux Comme chez l’humain, le SEC des animaux se compose de récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2, situés dans différentes parties du corps, et agissant également sur des aspects différents de l’organisme. Le CBD et le THC agissent ainsi similairement sur les capteurs CB2, opérant principalement sur le système immunitaire.

Au contraire, ils interagissent très différemment avec les capteurs CB1, agissant sur le système nerveux. C’est notamment pour cela que le THC est responsable d’effets planants, totalement absents en cas de consommation de CBD.

Nous préciserons ici à toutes fins utiles que, pour ces raisons, l’administration de THC à un animal est, en plus d’interdite par la loi, strictement déconseillée. Cela ne signifie pas que le THC est dépourvu de tout intérêt pour le monde médical. Ses effets psychotropes sont cependant totalement inadaptés aux animaux.

Une étude vétérinaire menée par l’Université Cornell parue en 2018 s’intéresse aux effets du CBD sur l’arthrose canine. Les résultats ont montré une augmentation de l’activité ainsi qu’une réduction significative de la douleur chez les chiens ayant consommé de l’huile de CBD.

De plus, aucun effet secondaire notoire n’a été relevé. Un dosage type a également pu être déterminé grâce à cette étude, qui a opté pour une dose de 2mg de CBD par kilo, deux fois par jour. D’autres études scientifiques existent, elles ne sont toutefois encore que peu nombreuses.

Des résultats plus détaillés et plus nombreux seraient encore nécessaires pour tirer des conclusions générales sur les bienfaits du CBD chez nos amis à quatre pattes. Pour autant, des effets apaisants similaires à ceux rencontrés chez l’Homme semblent se confirmer.

Puis-je donner du CBD à mon chien ou mon chat ?

L’observation d’effets positifs chez les animaux confirme l’idée que le cannabidiol est une molécule qui peut être utile tant à l’humain qu’à l’animal. L’absence d’effets secondaires connus est également un argument rassurant, plaidant un peu plus encore en faveur du CBD.

Pourtant, le manque de recul par rapport aux résultats, ainsi que la relative faiblesse du nombre de recherches scientifiques disponibles invite à la prudence. Il nous faut mettre les avantages et inconvénients de la prise de CBD pour les animaux en corrélation avec ce que l’on sait des alternatives médicales reconnues. L’efficacité des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène notamment) n’est ainsi plus à démontrer. Pour autant, ils agissent à court terme et s’avèrent inutiles au traitement de douleurs chroniques. Plus alarmant encore, ils s’accompagnent d’effets secondaires importants chez de nombreux animaux, surtout lors de prises régulières.

Le CBD semble donc une alternative potentielle sérieuse aux traitements chimiques. Reste encore à encourager la mise en place d’études scientifiques approfondies qui permettront peut-être bientôt à nos chiens et chats de profiter de traitements reconnus et adaptés à leurs besoins, en toute sécurité. Précautions à prendre avant de donner du CBD à un animal : En France, le CBD est une molécule tout à fait légale. Pour autant, elle n’est en aucun cas reconnue comme un traitement médical. Il est donc important de garder en tête que, si le CBD peut aider à soulager nos animaux, il n’est pas pour autant considéré comme un médicament.

Si vous envisagez de donner du cannabidiol à votre chien, chat ou tout autre animal de compagnie, il faut donc le faire en toute connaissance de cause, et surtout sans s’en remettre au hasard.

Chaque animal, chaque trouble physique ou cérébral est différent. Le dosage, le mode et la fréquence de prise, le type de produit (huile de CBD, gélules, etc.) sont autant d’éléments à prendre en compte. Avant de passer à l’acte, prévoyez dans tous les cas d’en parler au préalable à un professionnel de la santé animale. Votre vétérinaire est pour cela votre personne de contact de référence. Il saura vous informer sur le métabolisme de votre animal et vous conseiller sur les meilleures options de traitement pour son cas spécifique. Il pourra également vous donner un avis professionnel sur le CBD. Les produits au CBD pour animaux se démocratisent de plus en plus et vous permettent de faire profiter votre animal des nombreux effets du CBD. Comme pour l’humain, le cannabidiol peut être un complément alimentaire efficace pour votre chien ou pour votre chat.  



0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés